Implantologie : Extraction, implantation et mise en temporisation immédiate

Dr Sébastien Monchanin

Critères de décisions thérapeutiques

Situation initiale 

L’absence de port d’une protection dento-maxillaire lors de la pratique de sports à risques peut entraîner des lésions dentaires irréversibles. La situation clinique de ce patient de 28 ans permet d’illustrer ces conséquences. Il consulte en urgence suite à un coup reçu lors d’un match de rugby.

Cas clinique 

L’examen clinique et radiologique révèle une fracture longitudinale de la racine de la dent 11. Cette dent est condamnée et nécessite d’être extraite.

BIJON Thomas 01.jpg
BIJON Thomas 003.jpg
BIJON Thomas 004.jpg

L’analyse des différents facteurs de décision thérapeutique :
– étiologie extraction (absence de foyer infectieux actif)
– gingival (biotype parodontal épais)

– osseux (disponibilité osseuse apicale, présence de la paroi osseuse vestibulaire) oriente notre thérapeutique vers l’extraction, implantation et mise en temporisation immédiate. 

BIJON Thomas 02.jpg
BIJON Thomas 03.jpg
BIJON Thomas 04.jpg

Le protocole réalisé consiste en la mise en place d’un implant In Kone Ø4 (Global D) dans la partie palatine de l’alvéole suite à l’extraction de la dent 11.

BIJON Thomas 09.jpg

Le gap vestibulaire de l’alvéole est comblé avec un substitut osseux d’origine bovine (Bio-oss ®).

BIJON Thomas 11.jpg

La gencive marginale est épaissie par un greffon conjonctif prélevé au niveau de la tubériosité maxillaire.

BIJON Thomas 10.jpg

La stabilité primaire de l’implant, inséré avec un couple supérieur à 30N permet d’envisager la mise en temporisation immédiate.

BIJON Thomas 19.jpg

La couronne provisoire transvissée est ensuite confectionnée à l’aide d’un faux-moignon provisoire H3 Titane.

À 4 mois 1/2, une fois l’ostéointégration obtenue, l’empreinte implantaire anatomique permet de transmettre la situation gingivale au technicien de laboratoire.

BIJON Thomas 13.jpg
BIJON Thomas 16.jpg

Une couronne céramique sur infrastructure zircone est réalisée, elle est collée sur une embase titane.

La couronne est transvissée sur l’implant, ce qui permet d’obtenir une intégration gingivale satisfaisante.

BIJON Thomas 22.jpg
Situation finale

Voici la situation finale 3 ans après :

BIJON Thomas 25.jpg
BIJON Thomas 26.jpg
retouche (2).png

Le cas clinique en vidéo